L’enfance en chansons

Bonjour ,

La chanson est un formidable vecteur d’émotions…

J’ai eu envie d’écrire un peu sur la chanson française et ses rapports avec l’enfance .

chanter

Photos Libres

Pas trop ,pour nous permettre d’écouter les chansons…

J’ai remarqué , que globalement , les chansons qui ont quelques dizaines d’années , sont pas mal nostalgiques , et qu’en fouillant un peu , une majorité de leurs auteurs, ont eu des enfances pleines de violence.

Ca s’atténue avec les plus jeunes , mais pas forcément de façon générale . (Dans nos sociétés)

Et c’est bien ce qui m’anime . entre autres , de modifier les racines , l’éducation donc , de permettre des enfances heureuses et équilibrées , ce qui peut changer la donne globalement , je le pense et l’espère…

Pour en revenir aux chansons, je me suis dit , que beaucoup d’entre elles , émeuvent énormément de personnes ,et que j’aimerais qu’au delà de l’émotion suscitée , elles permettent d’aller plus loin et d’être aussi un déclencheur. Celui de nous permettre de modifier nos façons d’être , d’agir , nous une fois adultes avec les enfants = Notre enfant intérieur , les enfants que l’on croise dans notre vie .

Je me suis dit que ce serait une belle idée , dans les Ateliers Adultes , d’utiliser aussi des chansons , pour laisser sortir les émotions et passer à la phase « Changements d’attitude » en douceur et profondeur …

Je commence avec Barbara , et sa chanson « Perlinpinpim » :

Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu´il soit de n´importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c´est abominable d´avoir à choisir
Entre deux innocences!
Que c´est abominable d´avoir pour ennemis
Les rires de l´enfance!

 

J’aime profondément la poésie et la voix de cette dame , mais au delà , ce texte est une incitation la Vie et donc les rires et la Joie de l’enfance et au-delà , toute la Vie , en construisant de jolies bases rieuses à nos enfants… C’est bien sûr aussi un vibrant appel à la Paix.

Ensuite , j’ai découvert cette chanson en duo , avec une enfant et un homme . Certes , un peu désuète , certains diront niaise ou naïve , mais il n’empêche qu’elle peut résonner en beaucoup de personnes , n’est -ce pas ?

Et cette histoire d’oiseau bleu ne pouvait pas me laisser indifférente , étant donné le nom des Ateliers.

[Tania] Ne pleure plus, bon monsieur, puisque la terre est ronde
Pour t’offrir l’oiseau bleu je vais courir le monde

[E.C.]
Mon enfant ne pars pas, ne pars pas pour ailleurs
L’oiseau bleu il est là cherche bien dans ton cœur

 

Si cela ne vous plait pas au niveau style , je pense que vous serez d’accord sur l’image de la liberté en nous ,non ?

En tout cas c’est cela que m’évoque l’oiseau bleu de la chanson…

Bien sûr , j’ai écouté de nouveau ce grand succès de la chanson française , et je l’ai choisi ici interprêté par une femme que j’admire énormément pour ses engagements , sa cohérence et sa voix. (Et ça c’est un clin d’oeil à la petite fille en moi…)

Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins,
Vivre sa vie des années, puis soudain,
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin,
Prendre un enfant pour le sien.

 

 

Les paroles de cette chanson sont bien plus riches qu’il n’y parait :C’est empli de bienveillance et d’empathie…

L’enfant est » traité comme un roi » -(Je pense de suite ici au livre de Janusz Korczack : » Le roi Mathias1 er » que je vous recommande vivement .) Avec ce lien vous pourrez le lire en ligne , les enfants et vous.

« On le prend tel qu’il est  » (Magnifique !!) , et l’accompagne en fait … si on s’inspirait tous réellement de cette chanson en pratique , cela n’irait-il pas mieux ,plus harmonieusement et dans le respect pour les enfants (et les grands au passage ) …? Je crois que oui…

Je ne résiste pas à celle-ci , parce que cette chanson m’a amené aussi vers les chemins d’une Vie sans école ou du moins sans approches scolaires ; ces stages peuvent aussi vous aider à vous déformater , et à construire votre propre IEF en profitant de l’expérience et des ressources que nous avons  acquis.

Quand j’s’rai grande j’veux être heureuse,
Savoir dessiner un peu,
Savoir m’servir d’une perceuse,
Savoir allumer un feu,
Jouer peut-être du violoncelle,
Avoir une belle écriture,
Pour écrire des mots rebelles
À faire tomber tous les murs !

Si l’école permet pas ça
Alors j’dis « Halte à tout ! »
Explique-moi, Papa
C’est quand qu’on va où ?

 

Alors là…. Quand j’ai entendu cette chanson , et l’ai entendue de nouveau enceinte …. J’ai bien compris qu’un jour ma fille n’irait pas à l’école , ce n’était pas possible pour moi …. Les paroles sont si justes…

Je comprends oui , qu’on fasse autrement , bien entendu , mais une fois qu’on a entendu cette chanson , si on le ressent profondément , je suppose qu’un chemin s’enclenche…

Pour finir , dans l’espoir et en hommage aussi à Hervé Cristiani , récemment mort , je choisi cette chanson , elle est aussi pour moi une idée de ce que peut devenir un enfant libre , un adulte plein d’amour et de fantaisie , sans peur du regard des autres…

Et ça , c’est puissant . Et profondément joyeux !

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Il travaille un p’tit peu quand son corps est d’accord
Pour lui faut pas s’en faire, il sait doser son effort
Dans l’panier de crabes, il n’joue pas les homards
Il n’cherche pas à  tout prix à  faire des bulles dans la mare

 

 

Je vous souhaite plaisir et inspirations et j’espère avoir vos retours …chantants !

Je dois bien dire qu’une grande part de moi , et de ce qui me fait aussi aujourd’hui est fait de chansons , je suis persuadée que la musique et le chant et l’écoute de chansons peut avoir une grande influence dans notre enfance et nous accompagner toute une vie …

A bientôt, prenez plaisir et temps de vivre ..ensemble…

 

©Magda Hoibian-Labonne  Toute œuvre originale jouit de la protection d’un droit d’auteur. Veuillez me demander la permission avant de reproduire une partie ou la totalité de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

All original content on these pages is fingerprinted and certified by Digiprove